Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, vient prendre le pouls de Sevelnord

Publié le par angeline351

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, vient prendre le pouls de Sevelnord

  Vis-à-vis des militants, un secrétaire national qui se déplace, cela montre qu’il n’est pas déconnecté du terrain  », souligne Jean-Paul Delahaie, le secrétaire général de l’union locale FO de Valenciennes et secrétaire de l’Union des syndicats de la métallurgie du Nord. «  Cela montre aussi son attachement à l’industrie.  »

Ce vendredi matin, Jean-Claude Mailly ira à la rencontre des militants au sein de l’usine, puis visitera les ateliers ferrage et montage, avant une entrevue avec la direction.

Conditions de travail

De son côté, Bruno Michaux, le secrétaire FO Sevelnord et de l’union locale de Denain et environs, compte sur le secrétaire général du syndicat pour «  avoir de clarté sur les ambitions du site  ». Qu’attendre de la fin du partenariat avec Fiat, fin 2018 ? Et du rachat d’Opel par PSA ? «  Va-t-on récupérer dans le Nord la production des gros utilitaires ?  »

Une hypothèse loin d’être dénuée de tout fondement pour Bruno Michaux : Sevelnord s’est lancé dans le compactage de ses installations, opération qui amènera à libérer une «  énorme surface  » sur le site. «  Pour plus de compétitivité, nous dit-on. Mais on pourrait aussi se retrouver avec un nouvel atelier de montage-ferrage pour un autre véhicule  », avance le syndicaliste.

«  Avec la direction, Jean-Claude Mailly doit aussi évoquer les conditions de travail du personnel, qui vieillit. Il faut que des postes aménagés soient créés pour les salariés à capacités restreintes, plutôt que de les amener à signer des ruptures conventionnelles ou faire des licenciements économiques  », insiste Jean-Paul Delahaie.

 

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article