AVC : votre groupe sanguin peut augmenter le risque

Publié le par angeline351

AVC : votre groupe sanguin

peut augmenter le risque

 

Les facteurs qui augmentent les risques d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d'autres maladies cardiovasculaires comme l'infarctus du myocarde ou l'arrêt cardiaque, sont nombreux. Pour certains il est possible d'agir pour réduire le risque, comme arrêter de fumer. Mais quand le risque est génétique, difficile de lutter.

Le groupe O est moins à risque de maladies cardiovasculaires

Si l'hygiène de vie est un facteur majeur dans le risque de maladies cardiovasculaires, il semblerait que le groupe sanguin influence également la survenue de ces accidents. C'est ce qu'ont découvert les chercheurs de l'Université de Gronigue, aux Pays-Bas, en analysant 531 études qui ont porté sur les cas de 1,362 million de personnes. Une méta-étude de grande envergure qui a permis de découvrir une influence encore méconnue du groupe sanguin sur la santé. Comme le signale un communiqué de la Société Européenne de Cardiologie du 30 avril 2017, les recherches menées par Tessa Kole de l'Université de Gronigue ont permis de mettre en évidence que les personnes ayant un groupe sanguin de type A, B et AB sont plus susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire que celles appartenant au groupe sanguin O.

Une protéine de coagulation présente en plus grande quantité

Cette première étude sur le sujet, à prendre avec précaution, montrerait que les personnes ayant un groupe sanguin de type O ont 9 % de risques en moins de développer un AVC, un infarctus ou d'être victimes d'un arrêt cardiaque. Selon la chercheuse, l'origine de cette différence serait liée à une protéine appelée « facteur de von Willebrand ». Cette protéine, présente dans le sang de tout individu, influence la coagulation du sang. Elle serait présente en plus grande quantité dans chez les personnes ayant le sang des groupes A, B et AB. Tessa Kole tient toutefois à préciser que le lien de cause à effet doit encore être prouvé : c'est donc avant tout un axe de recherche qui s'ouvre dans le domaine. À lire aussi : Maladies cardiovasculaires : les femmes sont de plus en plus touchées

Publié dans SANTE, SERVICE PUBLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article