Suppressions d'emplois chez Nokia : Bercy s'empare du dossier

Publié le par angeline351

Suppressions d'emplois chez Nokia : Bercy s'empare du dossier

Alors que le géant finlandais prévoit de supprimer près de 600 postes en France d'ici à 2019, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie Benjamin Griveaux reçoit jeudi 14 septembre les partenaires sociaux, des élus puis la direction de Nokia France.

Nokia a annoncé la semaine dernière la suppression de 597 emplois supplémentaires en France d'ici 2019, dans les filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), sur un effectif total de 4.200 personnes dans ces deux sociétés. Les sites de Paris-Saclay (Essonne) et Lannion (Côtes-d'Armor) sont concernés.

Une annonce qui n'a pas manqué de faire réagir l'exécutif. "Il y avait eu des engagements pris il y a moins de 18 mois devant les pouvoirs publics, et une entreprise qui ne tient pas ses engagements en termes d'emploi ne tient pas sa parole", a notamment critiqué le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie Benjamin Griveaux au lendemain de l'annonce.

Le géant finlandais des équipements télécoms s'était en effet engagé auprès d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, à embaucher 500 personnes dans les secteurs de la recherche et le développement. "Manifestement, le compte n'y est pas", a déploré le ministre.

Ce jeudi 14 septembre, il reçoit les partenaires sociaux, des élus puis la direction de Nokia France pour "savoir quelle est la réalité de la situation" pour "prendre les actions nécessaires".

La situation risque d'être délicate. "Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui vient de nous être présenté est complètement inacceptable", a dénoncé jeudi matin sur Europe 1 Bernard Trémulot, délégué CFDT chez Nokia. Ce dernier compte beaucoup sur ce rendez-vous chez le ministre. "Ce qu'on attend du gouvernement, c'est qu'il prenne la direction de Nokia entre quatre yeux et lui indique que, ses engagements n'étant pas tenus, il est hors de question d'engager un PSE aujourd'hui", a-t-il déclaré.

 

Publié dans Information

Commenter cet article