Polémique : il n’y aura pas de radar dans les virages

Publié le par angeline351

Polémique : il n’y aura pas de radar dans les virages

Face à la levée de boucliers faite à l’annonce de l’installation de radars capables de contrôler la vitesse d’une voiture en virage, la Sécurité routière précise sa nouvelle mesure.

De nouveaux radars installés en courbe

Les choses n’étaient peut-être pas très claires dès le départ. Le 15 septembre dernier, le ministère de l’Intérieur annonçait en grandes pompes avoir breveté un nouveau type de radar fixe, capable de contrôler la vitesse d’une voiture en plein virage. Une véritable évolution par-rapport aux radars actuels, installés en ligne droite pour la garantie d’un contrôle juste et efficace.

Ces nouveaux radars, 284 au total, seront progressivement déployés dans toute la France, et principalement sur des routes sinueuses, comme dans des zones montagneuses, afin de contrôler la vitesse des automobilistes. Des radars annoncés par des panneaux, comme c'est déjà le cas en France. Pas de surprise donc ! Un moyen, pour la Sécurité routière, de réduire la mortalité routière, accentuée selon elle, dans les zones sinueuses.

 

Les radars en virage destinés principalement aux motards

Une annonce qui n’a pas été du goût de plusieurs associations d’automobilistes, qui ont dénoncé le danger inhérent à la présence d’un radar en virage, qui forcerait les conducteurs à freiner en courbe, ce qui augmenterait les risques d’accidents. Face à cette bronca, Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière, a tenu à livrer quelques précisions.

Interrogé le 24 septembre dernier sur RMC, ce dernier a en effet indiqué que les radars ne seraient pas placés dans le virage, mais à l’entrée ou à la sortie des virages où ils sont sensés opérer. Emmanuel Barbe a notamment précisé que ce genre de radar était principalement destiné aux conducteurs de deux-roues, pour qui les courbes peuvent parfois représenter un réel danger, si la vitesse est excessive

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article