"Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

Publié le par angeline351

"Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

Mon discours était très clair", a-t-il affirmé,

 

Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

 

"la France n’est pas réformable" et "les Français détestent les réformes".

 

"Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

 

Commenter cet article