Air France lance la compagnie low cost Joon

Publié le par angeline351

Air France lance la compagnie low cost Joon

 

Lundi 25 septembre, Air France a lancé Joon, une compagnie low cost qui assure des vols en moyen-courrier et quelques-uns en long-courrier. L'aviation civile française souhaite rester compétitive tout en offrant de nouveaux services.

Joon : nouvelle compagnie low cost d'Air France

Lundi 25 septembre, Air France a lancé sa toute nouvelle compagnie low cost baptisée Joon. Un nom qui fera sans doute parler de lui dans les prochains mois. Aujourd'hui, quatre destinations en Europe sont desservies pour un aller simple autour de 39 €, à savoir : Porto, Lisbonne, Barcelone et Berlin. Les billets sont déjà disponibles à la vente pour des voyages à partir du 1er décembre.

Du côté des vols long-courrier, la compagnie ouvrira de nouvelles destinations prochainement. Il sera possible d'emprunter Joon pour se rendre à Mahé aux Seychelles et à Fortaleza au Brésil dès le mois de mars 2018. Le prix semble plutôt concurrentiel puisqu'un aller simple coûte autour de 299 € par personne. Comme pour les vols low cost, certains frais s'ajoutent si vous prenez un bagage supplémentaire par exemple. 

Des menus bios à bord

Hormis une marque de canettes de boissons énergisantes, tous les produits proposés à bord sont bios et issus du commerce équitable. Les plus téméraires pourront tester la boisson au baobab appelée Matahi. Salade de quinoa, salade provençale, nouilles aux petits légumes, wraps aux légumes grillés... Payant sur le moyen-courrier, gratuit sur le long-courrier, le repas sera servi par des hôtesses et des stewards en polo bleu électrique (couleur de la compagnie) et baskets blanches.

À bord, les passagers pourront choisir (selon leurs moyens) entre trois classes : business, premium et économique. Quel avenir pour la compagnie ? Dans trois ans, Joon prévoit une flotte de 28 avions pour desservir plusieurs dizaines de destinations.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article