Validation des acquis de l'expérience : les règles changent en octobre

Publié le par angeline351

Validation des acquis de l'expérience : les règles changent en octobre

À partir du 1er octobre 2017, les règles d'éligibilité à la validation des acquis de l'expérience sont assouplies et ouvertes à de nouvelles formations. En outre, il suffira d'un an d'expérience professionnelle, au lieu de trois actuellement, pour présenter un dossier de VAE. 

Un an d'expérience professionnelle suffit

La validation des acquis de l'expérience (VAE) permet de faire reconnaître des compétences acquises dans le cadre de l'exercice d'un métier par l'obtention d'un diplôme ou d'un certificat. Et pour permettre au plus grand nombre de faire valoir les acquis de l'expérience, les règles de la VAE changent à partir du 1er octobre 2017. 

L'un des aspects fondamentaux de cette réforme est la durée de l'expérience en milieu professionnel : de trois ans actuellement, cette durée passera à un an. Il suffira donc d'avoir exercé un même métier pendant un an pour présenter un dossier de VAE.

 

Les règles de la VAE sont assouplies

Autre mesure phare : les règles de la VAE sont assouplies avec un élargissement des formations éligibles. Pourront désormais prétendre à la VAE les activités salariées ou non, les activités bénévoles, de volontariat ou celles exercées par des personnes inscrites sur la liste des sportifs de haut niveau. Sont également concernées les activités réalisées dans le cadre de responsabilités syndicales, de mandat électoral ou de fonction élective locale. 

Les périodes de formation, de mise en situation en milieu professionnel, les stages pratiques et les périodes de formation pratiques de contrat d'apprentissage, de contrat de professionnalisation ou de contrat unique d'insertion seront également éligibles à la VAE. 

Publié dans Information

Commenter cet article