Les banques suppriment les livrets A inactifs

Publié le par angeline351

Les banques suppriment les livrets A inactifs

Cela n'a rien d'une nouveauté. Cette mesure date de l'an dernier. La loi française oblige les banques à clôturer les livrets les plus inactifs.

Une loi chasse les livrets A inactifs depuis dix ans

Si vous êtes le titulaire d'un livret A, et que vous n'avez effectué sur ce compte, ni retrait, ni dépôt depuis dix ans, dépêchez-vous d'y faire un mouvement d'argent. Sinon, vous craignez de voir votre livret disparaître purement et simplement. C'est la conséquence de la loi Eckert du 1er janvier 2016.

Depuis cette loi, les banques ont pour obligation de chasser leurs clients inactifs et de clôturer leurs comptes. C'est la seconde fois que les banques se prêtent à cet exercice. L'an dernier, la mesure avait touché principalement des livrets ouverts il y a très longtemps et dont les sommes étaient relativement modestes.

Des fonds placés à la CDC

Cela dit, les sommes récupérées mises bout à bout représentent un joli pactole, puisque pas moins de 977 millions d'euros ont été saisis. Cet argent n'appartient pas encore à l'État mais les clients qui ont vu leur livret A se fermer doivent se dépêcher d'agir s'ils veulent récupérer leur argent, sans les intérêts évidemment.

En effet, si un livret A est fermé, l'argent qui y dormait est placé directement à la Caisse des dépôts et des consignations (CDC). Cette caisse appartenant à l'État a pour mission ensuite de conserver les fonds pendant une autre dizaine d'années. Au-delà de cette date, si personne ne s'est manifesté, l'argent finit dans les caisses de l'État. Vous êtes prévenus.

Publié dans Information

Commenter cet article