Dernier vote avant les vacances des parlementaires

Publié le par angeline351

Dernier vote avant les vacances des parlementaires

Les députés seront en vacances mercredi soir après un ultime vote sur la loi organique pour la moralisation de la vie publique.

Après le désaccord avec le Sénat au sujet de la suppression de la réserve parlementaire, l'Assemblée nationale doit revoter, mercredi 9 août, la loi organique sur la moralisation de la vie publique.

Dernière ligne droite donc pour les députés avant de pouvoir prendre leurs vacances après une année électorale chargée, marquée par la présidentielle et les législatives, et une session parlementaire plus que dense.

Bien-sûr, il y en a qui fanfaronnent. Stanislas Guérini, porte-parole de la République en marche, ne veut pas entendre parler de fatigue : "J'ai entendu certains députés s'épancher. On ne peut pas avoir de lassitude. Beaucoup de Français travaillent en août ou la nuit, il faut donc être respectueux vis-a-vis d'eux. On a été élu pour faire changer les choses. Je crois que les Français attendent qu'on ne compte pas nos heures".

Passer du temps en famille et se "vider la tête"

Pourtant, le besoin de souffler est bien là, reconnaît le député Les Républicains Arnaud Vialla : "Je vais me retrouver un peu avec ma famille. J'ai été très absent à cause de l'année électorale chargée". Pour Cécile Untermaier, députée Nouvelle Gauche, "ce sera montagne et beaucoup de randonnées. C'est le seul moyen de me vider la tête", dit-elle.

Dans l'opposition, si l'on veut recharger les batteries, c'est pour être plus offensif à la rentrée. "Je dois reconstituer ma force de travail pour la rentrée contre la loi Travail ou dans les circonscriptions", explique le député France Insoumise Éric Coquerel.

Certains députés n'ont pas attendu le vote de mercredi et sont déjà partis en vacances. Ils sont censés avoir laissé une procuration à ceux qui sont restés jusqu'au bout car pour être adoptée, la loi organique doit obtenir la majorité absolue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article