Code du travail : à Force ouvrière, concerter ne fait pas l’unanimité

Publié le par angeline351

 

Code du travail : à Force ouvrière, concerter ne fait pas l’unanimité

 

Une partie des membres du syndicat désapprouve la stratégie engagée par son secrétaire général, Jean-Claude Mailly.

Alors que la première vague de concertation sur la réforme du code du travail s’est terminée jeudi 27 juillet, celle de la mobilisation de certains syndicats ne fait que commencer. Un mois plus tôt, la CGT appelait déjà à une première manifestation le 12 septembre. Un appel suivi par l’union syndicale Solidaires, mais pas par Force ouvrière (FO), pourtant en première ligne contre la loi El Khomri au printemps 2016.

 

Pour Michel Beaugas, secrétaire confédéral chargé de l’emploi à FO, « c’est le contexte politique qui a changé, pas notre syndicat. Contrairement à la première loi travail, nous pouvons négocier avec le gouvernement et faire modifier des choses en participant à cette concertation ». Et le secrétaire général Jean-Claude Mailly estime avoir été entendu sur certains points. Notamment sur l’allongement du temps de la consultation avec le ministère du travail et l’augmentation des indemnités légales de licenciement.

« Les vents contestataires viendront de l’ouest »

Mais s’asseoir à la table des négociations ne passe pas du côté de certaines unions départementales (UD). « Nous étions contre la loi El Khomri, alors pourquoi changer de position sur cette nouvelle loi travail XXL ?, s’interroge Nadine Hourmant, secrétaire général de l’UD du Finistère. Jean-Claude Mailly cherche à négocier alors qu’il ne sera pas entendu. Pour nous c’est clair, la rentrée sera chaude et les vents contestataires viendront de l’ouest. »

Même agacement non loin de là, en Ille-et-Vilaine : « De nombreux frondeurs veulent s’orienter dans le combat plutôt que dans la négociation vaine », explique Marc Martin, membre de la commission exécutive de l’UD locale. Selon lui, le secrétaire général de la troisième organisation syndicale de France « devrait appeler à se mobiliser avec la CGT, comme nous le faisons ici et dans d’autres départements ».


 

Publié dans Information

Commenter cet article