Maquillages, cosmétiques, médicaments... attention aux contrefaçons !

Publié le par angeline351

Maquillages, cosmétiques, médicaments... attention aux contrefaçons !

 

Une enquête montre que 27 % des cyber-consommateurs auraient déjà acheté involontairement des faux produits de cosmétiques et médicaments sur le net !

Sur Internet, les arnaques pullulent

Une enquête réalisée en ligne dans dix pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Pays-Bas, Suède, Danemark, États-Unis et Chine) par MarkMonitor®, le leader mondial de la protection des marques d'entreprise, a été menée pour examiner le comportement des acheteurs de produits de grande consommation sur Internet, en dehors donc, des grandes surfaces.

La surprise vient du fait que plus d'un quart des personnes sondées disent avoir déjà acheté involontairement sur Internet des produits non authentiques, notamment d'usage quotidien, tels que des produits de maquillage (32 %), des cosmétiques (25 %), des compléments alimentaires (22 %) et, plus inquiétant, des médicaments (16 %). Ces cyber-consommateurs victimes d'abus indiquent avoir trouvé ces articles de contrefaçon via différents canaux, à savoir des places de marché (39 %), des moteurs de recherche (34 %), des applications mobiles (22 %) et des annonces sur les réseaux sociaux (20 %).

La contrefaçon nuit à la santé des acheteurs

« La menace des contrefaçons est omniprésente. Pour les marques, elles se traduisent par un manque à gagner ainsi qu'une atteinte à leur réputation et à la confiance des clients », commente Anil Gupta, directeur marketing de MarkMonitor. « Lorsque cela concerne des cosmétiques, des produits de soin, des crèmes solaires ou des médicaments, les conséquences pour les consommateurs sont bien plus graves, avec un impact sur leur santé et leur bien-être. C'est pourquoi il incombe aux marques de veiller à mettre en place une robuste stratégie de protection sur Internet afin de lutter contre les faux et d'assurer la sécurité de leurs clients. »

Plus d'une personne interrogée sur trois estime en effet qu'une marque est responsable de les protéger contre les contrefaçons, quatre consommateurs sur dix ayant acheté involontairement un faux s'en étant d'ailleurs plaints directement à la marque en question. L'étude révèle enfin une faible volonté d'acheter intentionnellement des produits contrefaits. La grande majorité des consommateurs (83 %) affirment qu'ils ne se procureraient pas des faux dans les domaines du maquillage, des cosmétiques ou des médicaments car ils n'ignorent pas les risques majeurs que ces produits contrefaits peuvent faire courir sur leur santé.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article