Hop ! : grève des pilotes du 13 au 18 juillet

Publié le par angeline351

Hop ! : grève des pilotes du 13 au 18 juillet

Le bureau du Syndicat national des pilotes de ligne SNPL de la compagnie aérienne Hop! a fait savoir qu'il maintenait son préavis de grève nationale du 13 au 18 juillet prochains.

Un passage en force de la direction

Il faut avouer qu'on ne pouvait pas trouver meilleur moment pour faire entendre sa voix : les pilotes de Hop!, la filiale low-cost d'Air France, ont décidé de faire grève du 13 au 18 juillet. Une manière pour eux de dénoncer une « rupture de dialogue » avec la direction. Le désaccord porte sur les accords collectifs qui définissent leurs conditions de travail. La direction aurait décidé de passer en force, ce qui a fortement déplu au syndicat de syndicat de pilotes SNPL.

Le syndicat avance que les pilotes sont épuisés. Aussi demande-t-il à la direction de « mettre un terme à la pénibilité de certaines conditions de travail comme la fatigue accrue des équipages ». Et de dénoncer « le manque d'anticipation des nombreux départs vers Air France », qui aurait entraîné un « grave sous-effectif pilote ». En choisissant de faire grève, le SNPL veut maintenir la pression.

Des revendications sur les conditions de travail des pilotes

Pour rappel, la validité des accords collectifs expirait le 3 juillet dernier. Le SNLP « était prêt à signer la prolongation de leurs dispositions », afin de finaliser « l'immense chantier que représentait les négociations d'une convention collective unique », a-t-il expliqué dans un communiqué. Mais la direction n'a pas souhaité concerter le syndicat. « Ce passage en force démontre le mépris de la direction de HOP! pour le dialogue social en général et pour ses pilotes en particulier », a poursuivi le SNLP.

On ne saura que le mardi 11 juillet quelles seront les conséquences de cette grève pour les passagers qui avaient prévu de partir pour le week-end du 14 juillet. La compagnie low-cost d'Air France assure 600 vols quotidiens vers 50 destinations, en France et en Europe. De très nombreux voyageurs risquent donc d'être concernés par ce mouvement social, qui ne semble pas près de s'arrêter. 

Publié dans Information

Commenter cet article