Grève des transports : comment se faire rembourser ?

Publié le par angeline351

Grève des

transports : comment se faire rembourser ?

Les entreprises de transports en commun, que ce soit les bus, les métros ou les trains, ont une obligation de résultat vis-à-vis des clients ou des passagers. C'est-à-dire, qu'ils doivent respecter la ponctualité et desservir la destination annoncée. Dans le cas contraire, les passagers ont la possibilité de demander un dédommagement ou un remboursement partiel ou total du prix du billet. Mais comment cela fonctionne-t-il ?

Les remboursements en cas de grève


Lorsque vous achetez un billet de train, d'avion ou d'un autre transporteur, sachez que ce dernier en cas de grève ou de retard doit vous reverser des indemnités, à condition que vous en fassiez la demande. Mieux encore, il peut échanger intégralement votre billet pour le préjudice subi. 

Par exemple, en cas de grève de trains, vous avez la possibilité de saisir le médiateur de la SNCF, appuyé par une association de consommateurs, pour demander un dédommagement si la grève a causé un préjudice important dans votre vie (entretien pour une embauche, rendez-vous important, examen... manqués). En vous référant à la loi du 21 août 2007 qui stipule que « la responsabilité de la SNCF est engagée car elle a une obligation de résultat sur sa ponctualité sauf dans le cas d'un débrayage non prévu », ce dédommagement sera obtenu. 

Ainsi, en cas de grève, lorsque votre train est annulé, vous avez le droit de prendre un autre train la veille, le jour prévu du voyage ou le lendemain pour vous rendre à votre destination sans aucune majoration de tarif, quel que soit le prix auquel vous avez acheté le billet. Le seul inconvénient est que vous n'aurez pas la garantie d'une place assise. Si vous souhaitez reporter votre voyage, vous pouvez demander un échange du billet auprès de l'agence ou guichet SNCF après l'annulation de votre train. 

Si aucun train ne peut vous emmener à destination, les billets non utilisés sont remboursés intégralement qu'il s'agisse d'un billet "non échangeable et non remboursable" (comme les billets Prem's, par exemple) ou pas ! Il vous suffit pour cela d'en faire la demande auprès de la SNCF.

Les conditions ou modalités de remboursements

Il existe des conditions de remboursement des billets de train, ou d'avion en cas de vol annulé ou retardé. 

La SNCF a, par exemple, établi une grille forfaitaire en matière de remboursement sur la base de sa "garantie voyage SNCF". Ainsi, dès lors qu'un train est supprimé ou retardé de plus d'une heure, le passager peut demander un remboursement de son billet directement dans une boutique SNCF ou dans une gare dans un délai de 24 heures après l'annulation ou le retard du train. Il peut également faire la demande de remboursement par courrier au service Relation clients de la SNCF dans un délai de deux mois, après la date prévue du départ. A savoir que, la "garantie voyage" prend en charge 25 % du prix du billet si votre train a un retard compris entre 30mn et 2h ; 50 % du prix du billet si le train a un retard compris entre 2h et 3h et jusqu'à 75 % si le train a un retard de plus de 3h. 

Lorsqu'il s'agit d'un vol aérien, le remboursement doit se faire dans un délai de sept jours après la demande du client. Une indemnité forfaitaire est versée au passager en fonction de la distance du voyage à effectuer, sauf si le passager a été informé 14 jours avant son départ, de l'annulation du vol. Il peut aussi arriver que la compagnie aérienne prenne en charge les frais de restauration et d'hébergement des passagers dans des hôtels en attendant le prochain vol. N'hésitez pas, dans ce cas, à vous renseigner auprès des agents de l'aéroport.

 

Publié dans Information

Commenter cet article