Fraude fiscale : ce sont les banquiers qui dénoncent le plus

Publié le par angeline351

Fraude fiscale : ce sont les banquiers qui dénoncent le plus

En 2016, un Français sur 1 000 a été dénoncé aux autorités de Bercy par son banquier. Les banques auraient ainsi signalé 47 000 de leurs clients, essentiellement pour fraude fiscale.

La plupart des signalements proviennent de professionnels du secteur de la finance

Le rapport annuel d'activités publié récemment par Tracfin le dit : l'année dernière, les signalements à la cellule de Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits Financiers clandestins, ont augmenté de 44 % par rapport à 2015, passant de 42 000 à 62 000. Plus de 58 000 de ces dénonciations auprès de Bercy seraient le fait de professionnels du secteur de la finance.

C'est le banquier qui a le plus dénoncé en 2016, avec environ 47 000 signalements, sans oublier les 4 500 signalements qui proviendraient d'établissements de paiement. Plusieurs motifs sont pris en considération lors d'une dénonciation, au premier rang desquels la fraude fiscale. Les compagnies d'assurance, moins exposées à la lutte contre le blanchiment, seraient à l'origine de 3 200 dénonciations.

Les missions de la cellule Tracfin ont évolué au fil des ans

Lorsque la cellule Tracfin a été créée, son rôle initial était de lutter contre le blanchiment d'argent sale et de faire tomber les réseaux mafieux. Mais avec le temps, elle a évolué jusqu'à devenir, aujourd'hui, une annexe de la Direction des Finances publiques dédiée à la lutte contre la fraude fiscale.

Aujourd'hui, la majorité des enquêtes de Tracfin transmises ensuite à la Justice portent sur des infractions sans lien avec des fonctionnements mafieux : fraude fiscale, abus de biens sociaux, travail dissimulé...

Publié dans Information

Commenter cet article