Clermont-Ferrand : CCE sur fond de suppressions d'emplois chez Michelin

Publié le par angeline351

Clermont-Ferrand : CCE sur fond de suppressions d'emplois chez Michelin

La réorganisation au sein du groupe Michelin passe par un Plan de Sauvegarde de l'Emploi. D'ici la fin de l'année prochaine, le site historique de Clermont-Ferrand passera de 30 000 dans les années 70 à moins de 10 000 salariés.

Onze jours après avoir annoncé la suppression de 1500 postes en France dont 970 à Clermont-Ferrand, le groupe Michelin présente son PSE ce jeudi au sein d'un CCE et d'un CE extraordinaire.

Les créations d'emplois sont de la poudre aux yeux pour la CGT

La CGT Michelin se prépare à un bras de fer avec la direction. De plans de compétitivités en plans sociaux, le syndicat reproche au groupe Michelin de détruire petit à petit l'emploi industriel en France et surtout en Auvergne, berceau de l'entreprise de pneumatique. Le 25 juin dernier, Michelin a annoncé la suppression de 970 postes à Clermont-Ferrand d'ici 4 ans. Mais pour Jean Dominique Senard, le pdg, ce qui compte ce sont les futurs emplois créés dans les nouvelles technologies, au moins 250 à Clermont-Ferrand d'ici la fin de l'année prochaine. La CGT estime que ces annonces sont de la poudre aux yeux. Un exemple de promesse non tenue, lors de la fermeture de l'usine de Tours, la direction avait promis de créer 200 emplois, "aujourd'hui l'usine est rasée", précise Michel Chevalier, délégué Syndical central CGT.

Après le CCE et CE extraordinaire, deux réunions de discussion sont prévues les 18 et 25 juillet, les négociations devraient aboutir avant la fin de l'année.

Publié dans Information

Commenter cet article