Auchan condamné à 15 000 euros d’amende pour avoir mis en vente des produits périmés

Publié le par angeline351

 

Auchan condamné à 15 000 euros d’amende pour avoir mis en vente des produits périmés

Le tribunal de police de Lille vient d’épingler l’hypermarché Auchan Leers pour des produits repérés en rayon par les services de la préfecture. Au bout de l’audience, une amende bien salée : 15 000 €.

La Direction départementale de la protection des populations s’intéresse régulièrement au contenu des rayons des grandes surfaces. Au printemps 2016, ses agents ont eu quelques surprises dans les travées du magasin Auchan Leers. Il y a d’abord une incongruité. Les fonctionnaires découvrent des beignets portant une étiquette ajoutée par la grande surface : ce produit contiendrait de l’huile de palme. Or, sur l’emballage, le fabricant est clair : ces friandises ne comportent pas d’huile de palme. « On a un peu joué contre notre propre camp », admettra un responsable d’Auchan, à l’audience, face à cette confusion. Que dire également de ces produits (cannelle moulue, ail, anis étoilé, piment fort…) présentés comme ayant des propriétés de prévention, de traitement ou de guérison de maladie ?

 

« Ces infractions sont dues à des erreurs humaines qui ont échappé à nos contrôles. »

Plus dérangeant, Auchan a également été condamné pour avoir mis sur le marché des œufs plus de vingt et un jours après leur ponte. Sanction, ici : plus de 5 000 € d’amende. « Ces infractions (mention des substances allergènes insuffisamment visible sur l’étiquette, mention par erreur de la présence d’huile de palme…) sont dues à des erreurs humaines qui ont échappé à nos contrôles, explique-t-on chez Auchan. Nous sommes bien sûr désolés de ces erreurs car la qualité de nos produits et la bonne information de nos clients sont des priorités absolues pour nos collaborateurs, et que nous nous efforçons de faire preuve de la plus grande rigueur dans nos process qualité. » « Suite à ces constatations, nous avons réagi aussitôt avec nos fournisseurs pour régler les problèmes, et nous avons encore re-sensibilisé nos équipes pour améliorer encore nos actions », assure l’enseigne. Au terme de l’audience, le tribunal a condamné l’enseigne à 15 000 € d’amende.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Commenter cet article