Alerte MST : une bactérie pourrait devenir incurable

Publié le par angeline351

Alerte MST : une bactérie pourrait devenir incurable

Vendredi 7 juillet, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté sur les risque d'une maladie sexuellement transmissible (MST), la gonorrhée, qui pourrait bien devenir incurable. Explications.

Une bactérie particulièrement résistante

La bactérie responsable de la gonorrhée serait de plus en plus difficile à combattre. Cette bactérie serait « particulièrement intelligente ». « En effet, à chaque fois que nous utilisons une nouvelle classe d'antibiotiques pour traiter l'infection, la bactérie évolue pour y résister », a expliqué le Dr Teodora Wi, médecin au département Santé reproductive à l'OMS. Mais quelle est cette maladie et comment se transmet-elle ?

La gonorrhée, appelée également blennorragie ou « chaude-pisse », est une maladie sexuellement transmissible (MST) qui peut toucher les organes génitaux, le rectum

et la gorge. Elle se transmet à l'occasion de rapports sexuels non protégés par voie orale, anale ou vaginale. Les hommes et les femmes peuvent être touchés, mais les conséquences pour les femmes sont beaucoup plus graves.

Les femmes sont plus en danger que les hommes

« Les complications touchent de façon disproportionnée les femmes, qui encourent notamment un risque de maladie inflammatoire pelvienne, de grossesse extra-utérine et de stérilité ainsi qu'un risque accru d'infection par le VIH », le virus du sida, a fait savoir l'OMS. Cette résistance aux antibiotiques est d'autant plus préoccupante que près 78 millions de personnes (4,7 millions en Europe) sont atteints chaque année par cette maladie à travers le monde. 

Selon l'OMS, en France, un patient a été atteint d'une gonorrhée résistante à tout traitement. L'Institut national de veille sanitaire a de son côté estimé qu'entre 2013 et

2015, la maladie avait progressé de 100 % chez les hommes homosexuels ou bisexuels, de 32 % chez les femmes hétérosexuelles et de 8 % chez les hommes hétérosexuels. Pour se protéger, l'utilisation du préservatif reste le meilleur des remparts. 

 

Commenter cet article