Paris : le coup de colère des employés du Club Med Gym

Publié le par angeline351

Paris : le coup de colère des employés du Club Med Gym

 

Privés de sport… Les abonnés du CMG Sports Club de République (XIe) qui souhaitaient s’entraîner dans « leur » salle de sport ont dû rebrousser chemin ce mardi matin. Motif : près d’une centaine de salariés du Club Med Gym (l’ancien nom du CMG Sports club) a temporairement bloqué l’établissement pour protester contre le plan social en cours dans les 23 clubs franciliens de l’enseigne.

« La chaîne, en difficulté financière, a été reprise l’année dernière par un fonds d’investissement. La nouvelle direction nommée dans la foulée a engagé un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) qui pourrait se traduire par une trentaine de licenciements », indique-t-on à Sud-commerce qui assiste les salariés de la chaîne de clubs de sport.

Outre ces 30 départs (sur un effectif total de 600 personnes), le plan de relance de la chaîne pourrait être lourd de conséquences pour les « coaches » des clubs. Ces contractuels, pour la plupart employés à temps partiel, pourraient voir leurs emplois du temps morcelés, rendant impossible toute activité annexe.

« On a été victime des clubs de sport low-cost qui pratiquent des tarifs d’abonnement beaucoup plus attractifs que les nôtres », reconnaît une manifestante en réclamant l’anonymat. « Mais on a aussi souffert d’années de mauvaise gestion », poursuit-elle en affirmant que la chaîne historique (les premières salles ont été créées il y a plus de 30 ans) a longtemps préféré ouvrir de nouvelles salles plutôt que d’investir dans la remise à niveau des précédentes.

Selon nos informations la chaîne de salles de sport, concurrencée par de nouveaux acteurs du secteur du fitness, aurait perdu 7 000 abonnés (soit plus de 10 % du total) rien qu’en 2016. Contactée, la direction a confirmé qu’un PSE « intégré à un plan de redéploiement plus global » était en cours de négociation.

 

 

  leparisien.fr

 

Publié dans Information

Commenter cet article