Article publié depuis Overblog et Facebook et Twitter

Publié le par angeline351

Un discours pour rassurer les salariés et une bonne nouvelle à la clé, c'était la teneur de la visite d'Emmanuel Macron ce mercredi à Saint-Nazaire.

Il a posé le pied à 16h30 à STX. Emmanuel Macron, costume bleu nuit, a été accueilli par certains salariés des chantiers navals de Saint-Nazaire ce mercredi après-midi. Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, était également du voyage. Après des échanges et une visite express des chantiers et du paquebot Meraviglia, le chef de l'Etat s'est dirigé vers le lieu de la cérémonie de livraison. Un prêtre était présent pour la bénédiction de cette "cathédrale des mers" qui partira ce jeudi matin à 10 heures.

 

A noter que le navire sera baptisé ce samedi, au Havre, pour les 500 ans de la ville. Un baptême qui aura lieu en présence du Premier ministre Edouard Philippe, désormais ex-maire du Havre.

 

Message subliminal

 

Laurent Castaing, le patron de STX France s'est aussi exprimé lors de cette cérémonie. "Ensemble nous nous sommes surpassés. Quoi qu'il arrive nous serons toujours à vos côtés", a dit Laurent Castaing.

 

Emmanuel Macron a ensuite pris la parole et a loué l'excellence des chantiers et le dialogue social sur place. "Ce jour est important pour l'économie de la région (...)", a lancé le Président de la République. Il a remercié les salariés pour leurs efforts et leurs sacrifices. Le chef de l'Etat faisait notamment référence à un accord de compétitivité signé en 2014 entre la direction et les syndicats pour faire des économies. Un message subliminal aussi, puisque que le chef de l'Etat compte généraliser les accords d'entreprise avec la fameuse loi travail. 

 

Concernant la reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire par le géant italien Fincantieri, Emmanuel Macron veut temporiser : "Je souhaite que les équilibres de principes puissent être revus", a lancé le Président de la République. Une manière de rassurer les salariés. Bruno Le Maire est désormais chargé de revoir l'accord passé avec Fincantieri pour "garantir la préservation des emplois et la souveraineté".

 

Enfin, outre le discours, une bonne nouvelle. MSC Croisières va commander quatre paquebots aux chantiers de Saint-Nazaire. Montant de cette commande : 4,5 milliards d'euros.

Publié dans Information

Commenter cet article