La grève des conducteurs de camions de carburant, très suivie en Ile-de-France

Publié le par angeline351

La grève des conducteurs de camions de carburant, très suivie en Ile-de-France

D'après la CGT, 70% des conducteurs de camions de transport de carburant d'Ile-de-France seraient en grève ce vendredi.

Ce vendredi matin, les dépôts de carburants de l'Ile-de-france tournent au ralenti. Dans la plupart d'entre eux, les conducteurs de camions de transport de carburant sont entrés en grève. La CGT fait état d'une moyenne de "70% de grévistes en région parisienne. "Seul le dépôt de Grigny fonctionne normalement", selon Fabrice Michaud, secrétaire fédéral à la CGT-Transports. Côté région, "la mobilisation débute à Donges" en Loire-Atlantique et des conducteurs sont également mobilisés à La Rochelle. 

L'appel à "un mouvement illimité" avait été lancé par la CGT, avec l'objectif d'améliorer les conditions de travail de la profession. Les militants du syndicat s'étaient déployés dans la nuit aux entrées des différents dépôts de carburant franciliens pour "convaincre" les salariés de cesser le travail.

Demain, on remet le couvert"

Cette grève, qui n'est pour l'instant accompagné d'aucun blocage ou barrage, a été déclenchée en plein week-end de l'Ascension. Elle pourrait entraîner des difficultés d'approvisionnement dans les stations essence qui ont une autonomie de trois jours. La CGT a toutefois indiqué qu'elle n'était pas prête à lâcher l'affaire pour autant. "Demain, on remet le couvert", a ainsi prévenu son porte-parole.  

Ce dernier souhaite que les entreprises de transport prennent mieux en compte au sein de la convention collective du transport routier, des "spécificités" propres aux matières dangereuses. Parmi ses revendications: une durée journalière de travail maximale de 10 heures, un suivi médical semestriel spécifique, un taux horaire minimal de 14 euros de l'heure et un treizième mois.  

Un conducteur "transportant 38.000 litres de carburant ou 24 tonnes d'acide est payé 9,73 euros de l'heure", alors qu'il doit obligatoirement "être titulaire de certificats spécifiques obtenus après des examens" devant être renouvelés "tous les 5 ans", rappelait récemment la CGT à ce titre dans un tract. 

Publié dans COMMUNIQUE FO

Commenter cet article