Gefco: troisième plan social en deux ans

Publié le par angeline351

Gefco: troisième plan social en deux ans

 

Le groupe de logistique Gefco prévoit de supprimer 230 postes nets, un troisième plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) en deux ans qui pourrait conduire à près de 190 licenciements secs selon FO, contactée jeudi par l'AFP. L'ancienne filiale du Groupe PSA, détenue à 75% par les chemins de fer russes (RZD) et à 25% par le constructeur français, a lancé en 2015 un plan social prévoyant 436 suppressions d'emplois puis un autre en 2016 visant 134 suppressions nettes.

Annoncé en mai, le nouveau PSE comprend la suppression de 301 postes, avec "189 licenciements secs" probables, et la création de 70 postes, selon Patrice Clos de Force ouvrière, premier syndicat dans l'entreprise (49% des voix). Les négociations autour des mesures d'accompagnement devraient se poursuivre jusqu'à fin juillet, avec une mise en oeuvre du plan prévue après l'été, d'après lui.

Dans un communiqué, FO affirme que "sur les 301 suppressions (de postes), ce plan ne prévoit aucune possibilité de reclassement pour 189 salariés", lesquels devraient être licenciés. Le syndicat dénonce une "énième restructuration sur l'activité messagerie" (branche OVL), qui touchera également le secteur de la logistique (branche WRP) avec "la fermeture définitive ou partielle" du site de Survilliers (Val-d'Oise), ainsi que les "supports métiers". Sollicitée, la direction de Gefco n'avait pas fait de commentaire à la mi-journée.

Le précédent plan a réduit les effectifs de Gefco dans la distribution des véhicules neufs et la logistique internationale. Il comprenait, outre les suppressions de postes, une augmentation du temps de travail et une baisse de rémunération pour certains chauffeurs. Celui de 2015 visait principalement l'activité messagerie dans un groupe qui comptait alors plus de 4.000 salariés en France.

Publié dans Information

Commenter cet article