Loi Travail, sale pilule : ne pas avaler

Publié le par angeline351

Loi Travail, sale pilule : ne pas avaler

C’est la première application de la loi Travail. 3 600 salariés des TPE de l’industrie du médicament sont touchés d’un coup par l’« accord » de branche. Forfait jours pour les postes « autonomes » et annualisation des heures pour les autres. C’est l’arme parfaite dans ces petites entreprises où les patrons mettent facilement la pression pour surcharger de travail leurs « collaborateurs ». Résistons au chantage patronal, on vaut mieux que ça !

Publié dans VOS DROITS

Commenter cet article