Lens: le service de pédopsychiatrie du CHL en grève

Publié le par angeline351

Lens: le service de pédopsychiatrie du CHL en grève

Une pénurie de médecins généralistes. Depuis plusieurs années, le service de pédopsychiatrie du CH Lens est confronté à un déficit de praticiens et dénonce « la mise en danger de ce service public de qualité auprès des enfants présentant des troubles et des difficultés psychiques ». Ce vendredi, à l’appel de Force Ouvrière, 90 % du service a donc décidé de se mettre en grève et protester devant l’entrée de l’hôpital.

Je suis arrivé dans le service comme psychomotricien il y a 23 ans. À l’époque, on avait 8 médecins généralistes dans le service ainsi que des vacataires. Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux, et l’un d’entre eux s’en va à la retraite en juin ». Frédéric s’est levé pour la première fois de sa vie aux aurores ce vendredi matin, pour installer les piquets de grève. Il faut dire que son service est en train de vivre une situation très compliquée. Ses membres lancent un appel à l’aide urgente.

« Il manque cruellement de médecins », complète Patrice Ramillon, secrétaire adjoint pour Force Ouvrière. « Aujourd’hui, il y a 61 professionnels dans ce service, psychologues, orthophonistes, assistants sociaux… mais ils ne peuvent effectuer le travail de diagnostic médical dévolu aux médecins généralistes »

Du coup, sur le terrain, la situation est tendue, avec des rendez-vous pour les quelque 3 000 enfants suivis qui peuvent s’étaler sur un an et demi, et des parents en colère qui ne comprennent pas toujours les manquements. Ce vendredi, devant l’hôpital, le personnel réclamait donc, en chanson, « des médecins à temps plein » ou encore qu’on place en priorité « les enfants d’abord ».

Publié dans Information, COMMUNIQUE FO

Commenter cet article