Atsem - D’un collectif au syndicat FO

Publié le par angeline351

Atsem - D’un collectif au syndicat FO

 

Isabelle Topakian-Fleignac est agent territorial spécialisé dans une école maternelle. Si elle adhère aussi au collectif Atsem de France, elle veut surtout construire un syndicat FO dans sa mairie.

Personnellement, Isabelle, 52 ans, syndiquée depuis un an à FO, ne rencontre pas de gros soucis avec la mairie qui l’emploie depuis ses 18 ans, ni dans l’école du petit village où elle travaille, mais, insiste-t-elle, sa situation ne reflète pas celle de la majorité de ses collègues à travers le pays. Et Isabelle ne supporte pas qu’on traite les collègues comme des moins que rien. Elle participe donc à chaque grève, pour revendiquer, entre autres, un poste d’Atsem à temps complet par classe. Elle a franchi la porte du syndicat alors que se créait le collectif Atsem de France. J’y adhère aussi. Mais seules, on n’y arrivera pas. On a besoin d’aide.

Seules, on n’y arrivera pas

Cette aide, elle l’a trouvée auprès de l’union départementale FO de Haute-Garonne et de l’union locale de Blagnac, avec lesquelles son mari, salarié d’Airbus et syndiqué FO depuis plusieurs années, l’a mise en contact. FO répond tout le temps présent quand nous en avons besoin. De mon côté, je veux m’investir, me battre aussi pour celles qui arrivent. J’ai plus de temps maintenant que les enfants ont grandi, confie Isabelle. Elle veut monter un syndicat. Il faut que nous soyons trois à nous engager, ce n’est pas simple car beaucoup sont en contrats d’avenir et ne savent pas si elles vont rester. Mais petit à petit on va y arriver, assure-t-elle, déterminée. 

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article