SORDIDE EST LE MOT !!Auchan - Mulliez Thénardier: une salariée sanctionnée pour avoir fait une fausse couche en caisse......

Publié le par angeline351

Auchan - Mulliez Thénardier: une salariée sanctionnée pour avoir fait une fausse couche en caisse......

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sordide histoire à Gotham - (Auchan)  - City à Tourcoing !

 

Une salariée de l'enseigne Auchan qui travaille à Tourcoing accuse sa hiérarchie après avoir perdu son bébé de trois mois à son poste : elle assure avoir été empêchée d'aller aux toilettes ce jour-là, puis avoir été sanctionnée sur sa fiche de paie pour son absence.

Elle demande que le Chsct diligente une enquête et que la direction du magasin déclare son accident en accident du travail. Elle demande le paiement des sommes qui lui sont dues, n'ayant pas été rémunéré pour la période d'arrêt, elle a été mise en absence par sa responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire d'une caissière d'un supermarché Auchan de Tourcoing, dans le Nord, qui a fait une fausse couche à son poste qu'elle n'a pas été autorisée à quitter.

 

 

On l'appellera Fadila**. Elle a 23 ans et a entamé en novembre dernier un contrat de professionnalisation d’hôtesse de caisse de six mois dans un Auchan City de Tourcoing.

Après un arrêt de travail dû à des malaises, elle découvre qu’elle est enceinte de deux mois, en informe son employeur et demande des autorisations supplémentaires de se rendre aux toilettes pour vomir. Ça ne lui est pas accordé, explique-t-elle. Son employeur lui"dit qu'il ne peut pas me répondre tout de suite, raconte-t-elle, car s'il fait ça pour moi il doit faire ça pour tout le monde".

Elle devra donc gérer cela sans quitter son poste...

 

Après un arrêt d’une semaine, Fadila reprend le travail, mais ce 21 novembre, elle ressent des douleurs au ventre qui s'amplifient au cours de l’après-midi alors qu'elle ne peut pas quitter son poste. C'est derrière sa caisse que Fadila – dont les clients remarquent la pâleur – fait une fausse-couche. Elle s'en rendra compte en se levant de son siège ensanglanté. A l'arrivée des pompiers, qui lui demandent si elle a pu aller aux toilettes, elle leur répond : "Non, pas depuis trois heures que je demande."

 

Alors qu'ils l'emmmènent à l'hôpital, personne ne vient demander de ses nouvelles, raconte-t-elle encore étonnée.

 

Après une nuit à l'hôpital, sa supérieure lui demandera un justificatif pour expliquer les raisons de son départ avant l’heure de fin de sa vacation et même si elle peut revenir travailler le lendemain. Une réaction qui a énormément choqué Fadila, qui ne comprend toujours pas comment une femme peut manquer autant de compassion envers une autre femme.

 

Une histoire qui n'étonne pas Samuel Mégens, secrétaire général de la CGT à Tourcoing.

 

En août dernier, c'est dans ce même Auchan City qu'une caissière avait été licenciée pour une erreur de caisse de 85 centimes : "C’est un magasin où, de notre point de vue, les salariés sont en danger. On dépasse la question syndicale ou même juridique. Fadila a été confrontée, chaque jour, à un encadrement qui n’a tenu aucun compte de sa personne."

 

La direction ne s'est jamais excusée, au contraire même, puisque Fadila a reçu un avertissement pour absence injustifiée

 

Sourcing : Élodie Forê , France Inter 

 

 BM :   Cette  histoire très peu flatteuse pour Auchan fait ressortir les méthodes habituelles de management en vigueur dans cette enseigne.

 

Thénardier est le patronyme d'une famille « misérable » que Victor Hugo met en scène et décrit dans son roman Les Misérables (1862).

On découvre le couple aubergiste à Montfermeil quand Fantine lui confie la garde de sa fille Cosette qu'il va honteusement exploiter comme bonne à tout faire. À cette époque-là, le couple a deux petites filles, Éponine et Azelma, puis un garçon, Gavroche. Les Thénardier auront encore deux fils dont ils se débarrasseront et dont on ne connaîtra jamais les prénoms. Après la mort de Fantine, Jean Valjean soustrait Cosette à leur emprise moyennant une coquette somme d'argent.

Après la faillite de leur auberge, on les retrouve à Paris se faisant passer pour la famille Jondrette, car le couple, accointé avec le milieu interlope et participant à divers faits criminels, se cache de la police tandis qu'il exploite ses filles pour pratiquer la mendicité.

Le nom Ténardier est passé à la postérité comme synonyme d'exploiteur infâme. Les Thénardiers sont de vils profiteurs de la misère des autres. 

 

** Le prénom a été changé

Publié dans Information

Commenter cet article