Inquiétude pour les salariés de Vivarte

Publié le par angeline351

Inquiétude pour les salariés de Vivarte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après l'annonce en septembre de la mise en vente de 97 magasins de La Halle aux chaussures, les syndicats ont exprimé leur inquiétude pour la marque André. Les représentants syndicaux étaient reçus jeudi 5 décembre dans l'après-midi au secrétariat à l'Industrie, chez Christophe Sirugue.

Les organisations syndicales ont interrogé M. Poulain sur "trois scénarios possibles: une retructuration avec 60 à 80 magasins (contre 135 actuellement), une vente ou un dépôt de bilan", le PDG n'en confirmant, ni n'en démentant aucun.

Ils demandaient au gouvernement de faire pression sur la direction, au regard des aides publiques touchées par le groupe. "Extrêmement déçus", selon Gérald Gautier, ils ont eu l'assurance que le gouvernement ferait "passer le message à leur direction et à leurs actionnaires", en promettant de leur "rappeler" la nécessité d'un "dialogue social exemplaire et vraiment transparent". Un comité central d'entreprise était prévu vendredi matin au siège d'André à Paris.

Vivarte n'en finit plus de payer sa reprise par endettement lors d'un troisième LBO réalisé en 2007 par le patron de l'époque, Georges Plassat, et le fonds Charterhouse, qui lui a valu une dette colossale de 2,2 milliards, montée ensuite à 2,8 milliards après plusieurs rachats de réseaux. Le groupe, en difficulté depuis des années, a changé quatre fois de PDG en quatre ans et supprimé 1 800 postes, malgré une annulation record de deux milliards d'euros de dette en 2014 qui aurait dû lui donner une bouffée d'air. Il dénonce "des sous-investissements", "un mauvais management" et une "hausse des prix". "Il faut s'attendre, selon lui, à une grosse restructuration qui ne touchera pas qu'André et pourrait aussi affecter Minelli et San Marina", dont les pertes sont "également très élevées". Philippe Dessains redoute les licenciements "d'au moins 250 salariés, soit un tiers des effectifs" chez André, dont les dettes atteignent selon lui environ "55 millions d'euros sur les trois derniers exercices".

Publié dans Information

Commenter cet article