Fermeture des magasins Marks & Spencer en France : où sont les vaches à lait ?

Publié le par angeline351

Fermeture des magasins Marks & Spencer en France : où sont les vaches à lait ?

 

Mercredi 14 décembre 2016, Yasin Leguet (délégué élu du syndicat SECI-UNSA chez Marks & Spencer) a organisé une grande réunion d’information à l’auditorium de la Bourse du travail de Paris. Plus d’une centaine de salariés de Marks & Spencer France et les représentants de la délégation intersyndicale de Marks & Spencer Belgique ont répondu à son invitation.

Après une brève introduction, le président du SECI-UNSA, Éric Scherrer, a rappelé quels étaient les enjeux d’un PSE pour les salariés et les clefs d’une négociation réussie.

Yasin Leguet a poursuivi par un bilan d’étape en rappelant l’ensemble des actions menées et en évoquant l’ensemble des procédures de licenciement initiées à son encontre par sa hiérarchie (trois au total) depuis deux ans.

Le représentant de la délégation intersyndicale de Marks & Spencer Belgique et de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC, majoritaire chez Marks & Spencer avec 60 %) a tenu à faire le déplacement depuis Bruxelles pour exprimer le soutien des salariés belges aux salariés français.

  • Le représentant de SUD-commerce a ensuite fait partager son expérience d’ex-salarié de l’entreprise Virgin au cœur des négociations qui ont permis la signature en 2013 d’un PSE digne pour les 1 000 salariés de l’enseigne.

Cette grande réunion s’est poursuivie par l’intervention du seul expert-comptable à avoir expertisé les comptes de l’entreprise Marks & Spencer à ce jour. Les conclusions de son rapport d’expertise de février 2016 confirme que l’entreprise est saine, en croissance et solidement adossée à ses vaches à lait que sont les franchisés ouverts avec Relay (groupe Lagardère) et Franck Hadjez (Galeries Gourmandes).

Enfin, un avocat spécialiste en droit du travail a décrit la procédure du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) ainsi que l’ensemble des dispositions qui s’appliquent dans ce cadre.

À l’issue de ces présentations et de ces témoignages, les employés, agents de maîtrise, cadres, salariés syndiqués et non-syndiqués de l’enseigne britannique ont pu poser leurs questions pendant plus d’une heure à tous les intervenants et spécialistes invités pour l’occasion : chacun a pu exprimer ses interrogations et ses doutes.

Dans cette épreuve, le SECI-UNSA et ses équipes restent mobilisés aux côtés de tous les salariés de Marks & Spencer de France et de Belgique.

Publié dans Information

Commenter cet article