San Marina soigne son image

Publié le par angeline351

San Marina soigne son image

Après une trentaine d’années passées sans communiquer, San Marina souhaite désormais "être présent dans l’esprit des gens", selon Valérie Chebassier, directrice marketing et communication de marque. Elle ajoute : "C’est un peu comme une Belle au bois dormant qu’il faut réveiller".
Pour y parvenir, le chausseur a lancé en 2015 un nouveau concept de boutique beaucoup plus chaleureux,  mettant fin à l’empilement des boîtes de chaussures au sol. Tous les magasins ne sont pas encore dotés de ce nouvel aménagement, mais il est en cours de déploiement. La directrice marketing et communication explique : "ce n’est pas bon de faire cohabiter deux concepts en même temps pour l’image mais cela prend du temps". San Marina devrait ouvrir de nouveaux points de vente l’année prochaine dans l’Hexagone et s’intéresse aussi à l’international.

Malgré une situation tendue au sein du groupe Vivarte, auquel la marque appartient, le chausseur semble poursuivre son développement. Valérie Chebassier précise que "rien n'a changé au niveau de nos investissements et la marque se porte bien".

L’enseigne de chaussures a multiplié les initiatives de communication ces derniers mois avec un test sur internet à destination des femmes pour trouver sa paire de bottes idéale, des opérations avec des blogueuses, des paires de ballerines offertes pendant la Fashion Week, ou la recherche de testeurs de chaussures.

San Marina souhaite revenir sur le devant de la scène sans pour autant monter en gamme, précise Valérie Chebassier, et prendre sa place de spécialiste de la chaussure en cuir sur le marché féminin, mais pas seulement.

Sur le même principe que pour la femme, plusieurs campagnes ont été mises en place pour l’homme et l’enfant : chaussettes Burlington offertes pour l’achat d’une paire de chaussures masculine, chasse aux trésors sur ses réseaux sociaux et création d’une paire de basket unique et personnalisée pour les enfants. La marque souhaite ainsi se faire connaitre sur ces secteurs et agrandir la ligne pour les petits, qui est aujourd’hui restreinte.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article