Fraude à l'Assurance maladie : les cas se multiplient

Publié le par angeline351

Fraude à l'Assurance maladie : les cas se multiplient

Un couple d'infirmiers libéraux de Besançon a été mis en examen vendredi 9 décembre. Ils sont soupçonnés de fraude à l'Assurance maladie pour environ 4 millions d'euros.

 

Près de 4 millions d'euros détournés

Un couple d'infirmiers libéraux de Besançon est soupçonné d'avoir escroqué la Sécurité sociale, au cours des 5 dernières années, et d'avoir accumulé la belle somme de près de 4 millions d'euros. Pour cela, ils ont multiplié les actes médicaux fictifs, afin de toucher les remboursements de la Caisse primaire d'Assurance maladie du Doubs.

« Ils facturaient, certes, des soins réels, au départ », a fait savoir le Parquet de Besançon. « Mais ensuite, ces mêmes soins étaient déclarés jusqu'à trois fois, par exemple ». Selon les calcules des enquêteurs, l'homme aurait ainsi réussi à détourner un peu plus de 2 700 000 €. Quant à son épouse, elle serait parvenue à mettre près d'un million d'euros d'argent de côté grâce à ces fausses déclarations.

Escroquerie aggravée, faux et usage de faux

Les deux compères ont été mis en examen par un juge d'instruction de Besançon, pour escroquerie aggravée, faux et usage de faux et recel d'escroquerie aggravée. Le couple a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer leur profession. Mais leur cas n'est malheureusement pas isolé. 

Selon nos confrères du Figaro, en octobre 2016, un infirmier libéral de l'Ain a été accusé d'avoir fraudé à l'Assurance maladie pour plus de 880 000 € et une pharmacienne de Lyon a été mise en examen, à la même époque, pour falsification d'ordonnances et fausses facturations pour plus de deux millions d'euros

Sur les dix dernières années, ont été prononcées plus de 1 000 condamnations à des peines de prison pour fraude à l'Assurance maladie, plus de 1 200 interdictions de donner des soins aux assurés sociaux par les Ordres professionnels et près de 8 200 sanctions administratives par les caisses pour un montant de près de 13 millions d'euros.

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article