Cancer : une nouvelle solution pour éviter les métastases

Publié le par angeline351

Cancer : une nouvelle solution pour éviter les métastases

L'épreuve du cancer est toujours douloureuse. Mais plus que le mot tumeur, c'est sans aucun doute le terme métastase qui effraie le plus de malades. Or, il existe un nouveau moyen d'éviter la prolifération des cellules cancéreuses.

 

Agir sur une molécule pour empêcher les métastases

L'observation et l'étude du fonctionnement des cellules cancéreuses font l'objet de toutes les attentions de la part de la communauté médicale et scientifique mondiale. Tout simplement car si l'on arrive à bien comprendre comment ces cellules abîmées se multiplient dans le corps, on tient peut-être la clé pour empêcher la prolifération de métastases, chez des personnes atteintes d'un cancer.

Des chercheurs de l'Institut de Recherche sur le Cancer de Londres, au Royaume-Uni, semblent avoir trouvé la solution contre les métastases. Dans une étude publiée dans la revue spécialisée Molecular Cell, ces scientifiques expliquent avoir trouvé une molécule, appelée BubR1, qui empêche la division de cellules avant que ces dernières ne soient totalement finies.

 

Provoquer la division des cellules malades pour mieux les tuer

Une molécule qui agit en quelque sorte comme un cran de sûreté, qui, une fois désactivé par une action humaine, permet aux cellules malades de se diviser avant d'être totalement prêtes, ce qui génère des cellules invalides qui finissent par mourir, sans permettre la multiplication de cellules cancéreuses. La prolifération est donc stoppée. 

Les scientifiques expliquent qu'un tel procédé pourrait être généralisé et provoqué de manière volontaire. Dans le futur, on pourrait ainsi désactiver cette molécule par médicament, ce qui forcerait les cellules cancéreuses à se diviser avant d'être prêtes. Ce qui introduirait des erreurs importantes dans le processus de division, et finirait tout simplement par tuer ces cellules !

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article