Assurance maladie : Mobilisation des personnels des caisses du Nord de la France

Publié le par angeline351

Assurance maladie : Mobilisation des personnels des caisses du Nord de la France

Les salariés des Caisses primaires d’assurance maladie des Hauts-de-France étaient appelés à la grève vendredi 15 décembre contre un vaste projet de réorganisation du réseau, baptisé TRAM.

Grève, débrayages, assemblées générales de salariés, signature d’une pétition : vendredi 15 décembre, les personnels des neuf Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) du Nord, Pas-de-Calais et Picardie se sont mobilisés contre un vaste plan de réorganisation des caisses, baptisé TRAM, à l’appel de leurs organisations syndicales FO et SNFOCOS-FO, CGT, CFTC et CGC. La CFDT s’est jointe au mouvement dans certains établissements.

Mutualisation d’activités entre les caisses

Avec cette mobilisation, les organisations syndicales et les salariés qu’ils représentent ont exprimé leur rejet du « Travail en réseau de l’Assurance maladie » ou TRAM, une réorganisation en cours qui engage une mutualisation d’activités entre les caisses, avec à terme la création de pôles nationaux et régionaux par activité. Les syndicats redoutent à terme la disparition des Caisses primaires d’assurance maladie de plein exercice, avec des conséquences dramatiques sur l’emploi, les qualifications et le service rendu aux usagers.

« On va perdre des compétences »

On va perdre des compétences, il n’y aura pas de solution de rechange pour des salariés qui vont être déclassés. Des techniciens, des rédacteurs juridiques n’auront d’autre choix que se retrouver sur des emplois non qualifiés, c’est scandaleux, s’indigne André Sautreuil, du syndicat FO des Organismes sociaux. En transférant ailleurs des activités telle que la gestion de l’invalidité ou les services paie, ce sont 30 à 60 techniciens qui vont perdre leur emploi.

Une pétition remise le 6 janvier

Une pétition, qui sera remise à la direction de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) le 6 janvier, a déjà recueilli environ 1 200 signatures, sur un total d’environ 4 000 agents travaillant dans les Caisses d’assurance maladie du Nord de la France.

Commenter cet article