Retards des trains : la SNCF assouplit ses conditions d'indemnisation

Publié le par angeline351

Retards des trains : la SNCF assouplit ses conditions d'indemnisation

Les usagers de la SNCF seront désormais dédommagés lorsque leur train aura un retard d'au moins trente minutes. Les demandes d'indemnisation pourront par ailleurs être effectuées depuis un site dédié, dont l'ouverture est attendue le 1er décembre.

 

Plus de critères d'exclusion pour bénéficier d'une indemnisation

La SNCF serait en passe d'assouplir ses conditions d'indemnisation en cas de retard de ses trains. Selon une information du Parisien, la compagnie appliquerait ainsi un règlement européen, qui aurait dû entrer en vigueur depuis 2014. Désormais, lorsqu'un train affichera un retard de plus de trente minutes, le voyageur pourra être dédommagé, contre une heure actuellement, et ce quel que soit le motif du retard.

Aujourd'hui, et selon les conditions de remboursement affichées sur le site de la SNCF, seuls les retard imputables à la compagnie peuvent motiver un remboursement. Les actes de malveillance, les accidents de personnes ou encore les intempéries n'étaient, jusqu'à aujourd'hui, pas pris en compte.

 

Un site pour effectuer vos demandes de dédommagement

Le Parisien rappelle que cette réforme a été votée en 2007 au Parlement européen. Alors que le texte devait entrer en vigueur en 2009, la SNCF avait demandé un délai de 5 ans pour mettre en place ces nouvelles mesures. Pourtant, rien n'a été fait depuis. Une situation qui aurait pu scandaliser les associations de voyageurs, qui se sont montrées plutôt calmes face à cette situation. La France est en effet une bonne élève sur le terrain de l'indemnisation des voyageurs, au regard de ses voisins européens et surtout en comparaison des exigences de l'Union.

Autre bonne nouvelle pour les voyageurs, la SNCF a décidé de simplifier les démarches qui permettent de réclamer un dédommagement. Le site GP (Garantie Ponctualité) permettra, dès jeudi 1er décembre, aux voyageurs d'effectuer leur demande d'indemnisation directement en ligne. Une demande à laquelle la SNCF s'engage à répondre sous cinq jours. Les voyageurs dans leur droit pourront bénéficier d'une indemnisation à hauteur de 25 % du prix de leur billet pour un retard d'au moins 30 minutes, contre 50 % pour un retard de deux à trois heures et 75 % au-delà.

Publié dans Information

Commenter cet article