NANCY : MOBILISATION DEVANT L’ARS MARDI POUR DÉFENDRE L’HÔPITAL PUBLIC

Publié le par angeline351

NANCY : MOBILISATION DEVANT L’ARS MARDI POUR DÉFENDRE L’HÔPITAL PUBLIC

Nancy. Institués par la loi Santé 2016, les Groupements hospitaliers de territoire (GHT), font grincer des dents dans les rangs syndicaux. Regroupements de services, fusions, transferts d’activités… Une réorganisation déjà engagée « par l’ARS mandatée par le gouvernement » et qui selon FO, « vise à faire participer les hôpitaux publics aux économies imposées par le pacte de responsabilité, à hauteur de 3 milliards d’euros ».

Une menace pour l’emploi, la qualité du service public et les conditions de travail des personnels. « Dans le secteur, un infirmier du CPN Nancy-Laxou ou un administratif de Saint-Nicolas-de-Port, pourra par exemple être envoyé dans les Vosges, à Ravenel, pour boucher un trou », assure Eric Prévot, secrétaire général FO-CPN santé.

« Au CPN, l’informatique est en voie d’uniformisation pour assurer sa compatibilité en fonctionnement GHT ».

Du côté du ministère de la Santé, la réforme se veut beaucoup plus rassurante avec des GHT destinés à garantir à tous un meilleur accès aux soins en renforçant la coopération entre hôpitaux publics afin de répondre aux besoins de la population.

Reste que plusieurs syndicats appellent à une mobilisation nationale mardi 8 novembre, devant les agences nationales de santé (ARS). « Pour dire non à la destruction de l’hôpital public », lâche Eric Prévot.

A Nancy, le rendez-vous est donné à 13 h 30 devant l’ARS, boulevard Joffre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article