Mâcon : 33 postes seront finalement supprimés chez Metso

Publié le par angeline351

Mâcon : 33 postes seront finalement supprimés chez Metso

Voici un communiqué de presse envoyé ce lundi matin par la société Metso France ;

L’Administration a informé jeudi 17 novembre la société Metso France SAS de sa décision de valider l’accord collectif sur le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) signé avec l’ensemble des syndicats représentatifs (CGT, CFDT, CFE-CGC) dans l’entreprise.

Les représentants du personnel et les salariés ont été informés et la mise en oeuvre de ce plan peut maintenant commencer. Les salariés de l’activité Minerals ont été conviés à une série de réunions d’information qui vont débuter cette semaine.

Rea Bjorkqvist, directrice générale de Metso France SAS déclare : « La réorganisation que nous allons mettre en oeuvre doit permettre de préserver la pérennité du site malgré une dégradation durable des conditions économiques sur nos marchés. Ce PSE est le fruit de plusieurs réunions de négociations avec les partenaires sociaux, conduites dans une démarche constructive et responsable. Elles ont permis de mettre au point des mesures personnalisées de retour à l’emploi pour les salariés concernés. Je tiens à souligner l’implication active des pouvoirs publics locaux et nationaux dans l’aboutissement de ces discussions. ».

Dans le cadre des discussions sur le plan de réorganisation, Metso a pris plusieurs engagements forts :

 La Direction s’est engagée à pérenniser les activités sur le site de Mâcon pour une durée de 24 mois, et a réaffirmé que l’usine est au coeur de l’activité Minerals du groupe Metso.

 Le nombre de postes concernés par le plan a été réduit. Le PSE concerne désormais 33 ruptures potentielles de contrats de travail – si aucun reclassement interne n’était possible – contre les 58 initialement proposées. Ce projet d’accord intègre par ailleurs un plan de départs volontaires.

 Enfin, Metso et les partenaires sociaux ont abouti à des mesures d’accompagnement renforcées visant à soutenir les employés concernés par les licenciements et les aider à retrouver un emploi. Ces mesures incluent un congé de reclassement de 12 à 15 mois (selon les situations de chacun).

Publié dans Information

Commenter cet article