Les salariés de Vivarte veulent se faire entendre

Publié le par angeline351

 
Les salariés de Vivarte veulent se faire entendre
 

La tension monte encore d’un cran chez Vivarte (La Halle, La Halle aux chaussures, André, Minelli, Caroll, Kookaï, Naf Naf…), dans la tourmente depuis 2013. Les représentants du personnel du leader de l’habillement français comptent se faire entendre mardi 15 novembre. Une manifestation intersyndicale est prévue devant le siège parisien du groupe dès 8 heures, en amont d’un comité qui doit permettre à Patrick Puy, le nouveau président-directeur général, de se présenter et de clarifier le plan d’action censé redresser le groupe écrasé par 1,3 milliard d’euros de dette.

 

Nommé le 27 octobre après l’éviction surprise de Stéphane Maquaire, M. Puy suscite beaucoup d’inquiétude chez les syndicats, qui voient dans cette valse des patrons (trois dirigeants en deux ans) la volonté des quatre fonds américains actionnaires (Oaktree, Alcentra, Babson et GLG) d’accélérer la cession d’un maximum de magasins pour se rembourser.

Après la fermeture de 240 magasins La Halle, mais aussi « la vente des chaînes espagnoles Fosco et Merkal, de la Compagnie vosgienne de la chaussure ou encore d’Accessoire Diffusion, c’est Kookaï, Chevignon et Pataugas qui sont entre les mains des banquiers. On voit petit à petit le groupe se vider de sa substance dans un souci court-termiste purement financier, sans aucune logique...


 

 

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article