Avec la Santé, dans la rue le 08 novembre

Publié le par angeline351

D’année en année, l’Hôpital public s’enfonce sous les coups des politiques d’austérité.

Cela a des conséquences graves pour les patient-es potentiel-les que nous sommes tou.tes, pour nos ancien-nes dans les EPHAD et bien sûr pour les personnels de Santé.
Ils et elles sont soumis-es à une pression incroyable qui provoque une inflation des arrêts maladies : plus de 100 000 jours d’arrêt (congés ordinaires) au premier semestre 2016 au CHU de Nantes ! Soit 16 000 jours de plus qu’en 2015 ! A l’HIPR augmentation de 20 % de l’absentéisme au premier semestre par rapport à 2015.

Ces arrêts maladie témoignent de l’explosion de la souffrance au travail dont la première cause est le gels de postes, partout. Cette maltraitance des salarié-es conduit à la maltraitance des soigné-es faute de personnel : retour des escarres, déshydratation,…

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article