Stationnement à Paris : attendez-vous à plus d'amendes

Publié le par angeline351

Stationnement à Paris : attendez-vous à plus d'amendes 

La Mairie de Paris continue sa série de réformes pour améliorer la vie des habitants, mais également pour renflouer ses caisses. Dernier projet en date pour Anne Hidalgo : la privatisation des stationnements en surface, soit les stationnements dans la rue. Mais qu'est-ce que ça va changer ?

Des sociétés privées pour gérer les amendes pour stationnement

Avec ses quelques 4,7 milliards d'euros de dette, la mairie de Paris a le dos au mur : la dette explose et la réduire ne semble pas chose aisée. Du coup, la municipalité a, et ce depuis des années, en tête de privatiser la gestion des stationnements en surface. Ce sera chose faite dès le 1er janvier 2018 et ça va changer beaucoup de choses pour les Parisiens, mais également pour toutes les personnes qui se garent à Paris.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche et publié le 23 octobre 2016, Anne Hidalgo précise la situation : 91 % des automobilistes ne payent pas leur stationnement, confiant que les agents municipaux sont trop peu nombreux pour leur coller une amende. Résultat : un manque à gagner de près de 300 millions d'euros par an pour la ville. Avec la réforme, ça va changer.

 

 

Plus d'amendes pour les mauvais payeurs et plus d'agents pour d'autres missions

La ville de Paris veut donc diviser les stationnements en surface en trois zones d'environ 50 000 places chacune (la ville compte 140 000 places de stationnement en surface), qui seront chacune donnée en gestion à une entreprise différente, afin d'éviter une situation de monopole. Ces entreprises seront chargées de contrôler le paiement du stationnement et de donner et recouvrer les amendes.

La mairie se veut rassurante : aucune augmentation du prix du stationnement ou du montant des amendes n'est prévue. Les 1 600 agents chargés du stationnement seront, eux, réaffectés à d'autres missions comme la lutte contre les incivilités ou encore les stationnements gênants.

Publié dans Information

Commenter cet article