Nouveaux critères du licenciement économique : « on risque d'aller vers l’absurde »

Publié le par angeline351

Nouveaux critères du licenciement économique : « on risque d'aller vers l’absurde »

 

À partir du 1er décembre, une société pourrait justifier un licenciement économique avec des difficultés caractérisées par l’évolution significative d’au moins un indicateur tel qu’une baisse des commandes ou du chiffre d’affaires, des pertes d’exploitation ou une dégradation de la trésorerie ou de l’excédent brut d’exploitation (EBE).

La période de référence augmente avec la taille de l'entreprise, entre un à quatre trimestres pour les plus de 300 salariés. Selon Renaud Nègre (directeur du cabinet d'expertises-comptables Soxia), « une entreprise pourra donner des primes à ses salariés et deux trimestres plus tard, déclarer : « mon EBE s'est fortement dégradé » ? On risque d'aller vers l'absurde dans certaines situations… ».

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article