Le Pdg a rencontré les salariés de l'usine de Couteuges

Publié le par angeline351

Le Pdg a rencontré les salariés de l'usine de Couteuges

Un comité d'entreprise était convoqué ce jeudi à 13 heures à l'usine du groupe Cérabati de Couteuges. Le président du conseil d'administration du groupe, Mariano Screnci,  s'y est rendu. Et a tenté de rassurer les salariés.

Il était 13 heures passées, ce jeudi 20 octobre, et la plupart des salariés n'y croyaient plus. "Non, il ne viendra pas pour la réunion du CE (comité d'entreprise)", lâchait l'un d'eux. Et pourtant. Il est venu. Mariano Screnci, président du conseil d'administration du groupe Cérabati, a même discuté avec les salariés de l'usine avant la réunion.

Le Pdg assure que la situation est débloquée

Des salariés qui, depuis lundi 17 octobre, affichent ouvertement leurs craintes quand au devenir de l'entreprise. Fournisseurs impayés, matière première manquante... Tous attendent une recapitalisation de l'actionnaire, Dorcas ceramics Ldt. "L'actionnaire, je suis sur son dos du matin au soir" a assuré Laurent Chekly, le directeur financier du groupe, qui accompagnait Mariano Screnci. "Les choses sont débloquées", a renchérit le Pdg.

Les salariés veulent plus de précision avant d'être rassurés. "On a une entreprise et on y tient. On a un travail et on y tient. Depuis des semaines, on a l'impression qu'on nous amuse", a résumé l'un d'eux. D'autres sont plus sévère : "il faut éjecter cetet armada, nous mettre un administrateur, qui trouve un repreneur qui fasse touner l'entreprise. Parce que l'usine est viable".

La situation pourrait encore évoluer vendredi 21 octobre, avec la réunion du comité de pilotage constitué par les élus, les employés et les pouvoirs publics.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article