LA POSTE : UNE RÉORGANISATION PRÉVUE À PARTIR DU 20 DÉCEMBRE, QUI NE TIENT PAS COMPTE DE LA SURCHARGE DE TRAVAIL !

Publié le par angeline351

LA POSTE : UNE RÉORGANISATION PRÉVUE À PARTIR DU 20 DÉCEMBRE, QUI NE TIENT PAS COMPTE DE LA SURCHARGE DE TRAVAIL !

 

Cette fois, les facteurs tirent la sonnette d’alarme. Une lettre pour leur directeur, à Péronne, est prête à partir. Signée par les neuf facteurs de Montdidier. Ce que dit cette lettre ? Que la réorganisation du courrier ne peut pas décemment avoir lieu le 20 décembre.

Mais ce n’est pas le premier courrier que les postiers signent. Il y en a eu un autre, il y a une semaine. Intitulé « Le mal-être des facteurs de Montdidier », il évoque « le ras-le-bol de notre service. Nous ne sommes pas au courant des détails de la réorganisation. Nous savons qu’elle aura lieu, que notre poste de travail sera à Rosières-en-Santerre, mais on ne sait pas qui fera quelle tournée », résume Marie-Françoise Bizet, représentant syndicale FO des facteurs de la Cité de Parmentier.

Certes, il faut quitter l’agence de Montdidier, ses escaliers à grimper avec le courrier, à redescendre pour démarrer sa tournée, ces monte-charge vieillissants… Mais la date du 20 décembre, il n’y a rien à faire, les représentants FO n’en veulent pas.

Un petit morceau de terrain a pourtant été gagné par les postiers en faisant reculer la date de cette réorganisation, initialement prévue au 22 novembre. « C’est finalement pire ! » tance-t-elle. « Le 20 décembre, ce sera le début des vacances de fin d’année. Des facteurs seront en congés, la charge de travail est plus importante cette semaine-là », précisent Chantal Leclercq, secrétaire départementale FO pour la Somme et Francis Dignoire, secrétaire régional FO COM.

Sans compter que les colis et lettres à distribuer sont plus nombreux que durant le reste de l’année. « C’est le grand cirque à cette période de l’année », résume Francis Dignoire. Pour donner une idée de la charge de travail durant cette période, « habituellement, je distribue 35 colis et autres objets que des lettres. Durant la période de Noël, ce sont autour de 65 objets par jour qu’il faut distribuer », note Marie-Françoise Bizet. Des risques de retard à la chaîne sont prédits par les représentants syndicaux.

Charge de travail supplémentaire, vraisemblablement des tournées différentes, un point de départ différent, parfois loin de son domicile… autant que question que les postiers de la Cité de Parmentier aimeraient aborder avec leur direction.

Et pour se laisser le temps de la discussion et d’une réorganisation moins pénalisante pour les agents postaux et pour les usagers, « nous proposons un report de cette réorganisation au troisième mardi de janvier 2017 », souligne la représentante syndicale montdidérienne. D’autant plus que « la réorganisation pour Albert a été repoussée à janvier », précisent les représentants syndicaux. La balle est dans le camp de la direction.

Les facteurs de Montdidier s’étonnaient de ne pas avoir participé à des groupes de travail et des réunions pour préparer le déménagement de leur service vers Rosières-en-Santerre.

Le bras de fer risque de se poursuivre entre les facteurs et leur direction, car l’entreprise indique que « ce déménagement se fera d’ici la fin de l’année 2016 ». La direction n’envisagerait donc pas de déménagement après les fêtes de fin d’année comme le souhaiteraient les facteurs de Montdidier…

Publié dans COMMUNIQUE FO

Commenter cet article