Impôts : 552 € d'économies pour les retraités modestes

Publié le par angeline351

Impôts : 552 € d'économies pour les retraités modestes

Une mesure intégrée dans le projet de loi de finances pour 2017 devrait permettre aux ménages les plus modestes de réaliser 552 € d'économie par an. La baisse de la contribution sociale généralisée(CSG) votée hier par l'Assemblée nationale doit permettre à plus de 550 000 nouveaux ménages retraités d'obtenir un taux réduit ou un taux zéro de CSG.

 

Qui peut bénéficier d'un taux zéro de CSG ?

Ce sont 290 000 ménages retraités qui devraient obtenir un taux nul de CSG avec un gain moyen annuel de 552 €. 260 000 ménages pourront bénéficier d'un taux réduit de CSG avec un gain moyen annuel de 461 €.

Pour avoir un taux réduit de CSG, un retraité célibataire doit justifier d'un revenu fiscal de référence inférieur à 1 018 € nets. Ce seuil est porté à 1 331 € pour le taux réduit. Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert se disait « ouvert », la semaine dernière, à un geste, en précisant que 600 000 à un million de retraités avaient vu leur CSG augmenter, notamment à cause de nouvelles règles de calcul, ce qui a conduit à une hausse du revenu fiscal de référence depuis l'année 2008.

 

 

 

Vers une fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu ?

La CSG est souvent perçue comme un impôt injuste. Cela a conduit de nombreux économistes à préconiser sa fusion avec l'impôt sur le revenu. Cette mesure, qui faisait partie des promesses de François Hollande lors de sa campagne en 2012, a cependant été abandonnée au profit du prélèvement à la source.

Cet élargissement des critères pour bénéficier d'un taux zéro ou d'un taux réduit de CSG devrait permettre de compenser les effets indésirables des mesures votées précédemment en matière d'impôt sur le revenu.

 

Publié dans RETRAITES

Commenter cet article