Cette caissière se fait licencier à cause d'une fausse couche au travail

Publié le par angeline351

Cette caissière se fait licencier à cause d'une fausse couche au travail

Les affaires concernant des licenciements abusifs se suivent mais ne se ressemblent pas. Grâce aux médias, toutefois, ces affaires prennent une ampleur largement supérieure à ce qu'aurait pu imaginer l'entreprise bien que cela ne suffise pas à donner raison à l'une ou l'autre des parties.

Une caissière licenciée pour une fausse couche ?

L'affaire s'est déroulée dans un supermarché de La Courneuve : une jeune caissière de 33 ans qui répond au prénom d'Ayelle s'est vue notifier un licenciement pour faute grave, soit un licenciement qui ne donne pas droit à des indemnités. Son employeur lui reproche une erreur de caisse de 35 €, une somme suffisante pour justifier le licenciement.

Mais la jeune femme estime que la raison de son licenciement est toute autre. Elle a fait, le 8 juin 2016, une fausse couche alors qu'elle était enceinte de 4 mois. Un événement dramatique qui aurait causé quelques problèmes au supermarché. Selon Ayelle c'est cette fausse couche qui a conduit à son licenciement... et l'erreur de caisse ne serait qu'un prétexte.

Ayelle attaque son patron pour licenciement abusif

Pour la CGT, qui soutient la caissière, la décision est injuste et injustifiée. Alors qu'une manifestation s'est déroulée devant son ancien supermarché jeudi 27 octobre 2016, elle compte bien attaquer son ancien patron en justice pour "licenciement abusif". Surtout, elle compte obtenir réparation pour sa fausse couche.

Selon Ayelle ce sont les conditions de travail très difficiles qui ont donné lieu à sa fausse couche. Malgré son état, son employeur n'aurait pas aménagé ses horaires ni ses droits. Elle précise, par exemple, que la fausse couche est survenue alors qu'elle transportait des pastèques, une activité qui ne semble pas adaptée à une femme enceinte.

Le tribunal des Prud'hommes devra trancher : sur le licenciement abusif et sur les conditions de travail.

Publié dans Information

Commenter cet article