NANTES: LE TRAVAIL DOMINICAL S'INVITE DANS LA PAUSE DÉJEUNER

Publié le par angeline351

NANTES: LE TRAVAIL DOMINICAL S'INVITE DANS LA PAUSE DÉJEUNER

Le débat se poursuit sur l'ouverture des commerces du centre ville qui précédent NOEL.

Le bras de fer qui oppose le MEDEF à Nantes métropole sur l'ouverture des magasins le dimanche se poursuit

Les représentants du mouvement patronal ont réuni hier leurs partenaires sociaux habituels (CFDT, CGC et UNSA) après avoir découvert que Nantes Métropole à reconduit le 19 Octobre les dispositions de l'année dernière :

L'ouverture des magasins du centre ville et de centre bourg après accord préalable avec ses partenaires sociaux deux après midi de 14H à 19h des dimanches avant Noel, les 13 et 20 Décembre .

Sans surprise , les syndicats non signataires de l'accord en 2014

(FO,CGT , et Solidaires,)

Ont redit leur opposition au travail dominical, quelles que soient la période et les circonstances

Le tour de table qui à suivi avec les autres participants a cependant abouti à deux propositions qui seront présentées aux élus de Nantes Métropole .

Les propositions (MEDEF ,CFDT, CGC et UNSA):

Ouverture des deux dimanches dés midi au lieu de 14H !!!! (chercher l'erreur )

EH oui aux orties les droits cherrement acquis par nos anciens !!!

en les obligeant à travailler le dimanche , à les privé du dimanche en famille , à les privé de promené leurs enfants ,c'est trôp mais il y à pire cette année :

cette année le MEDEF et leurs syndicats veulent plus :nous privé du repars en famille :tout est organisée pour laisser libre libre champs aux fervents adversaires des droits des salariés ,c'est la casse d'une conquête social importante :

Le droit de se reposer avec les siens :

Le droit de manger avec sa famille , ses enfants

Le droit de promené ses enfants

Nous allons travailler avec pour repas le petit déjeuner et tonpi pour la santé, vous avais faim ?vous mangerai le soir car ils ont décidé d' obliger les salariés du commerce Nantais à faire des économies .

N’est-ce pas le plus grand aveu des syndicats sur leur allégeance au grand patronat ?

FO Eurodif défend les valeurs républicaines et ne peut accepter la remise en cause de la démocratie, en particulier quand c’est pour détruire une conquête sociale comme le Repos Dominical.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article