Force ouvrière : " Le CICE est une aberration totale "

Publié le par angeline351

Force ouvrière : " Le CICE est une aberration totale "

Pascal Pavageau, secrétaire confédéral FO, était sur le terrain de l’emploi hier, avec la visite de l’usine Sapa et de la centrale pénitentiaire.

Les grands discours ne conjureront sûrement pas l'inquiétante situation économique de l'Indre. Alors, une journée Force ouvrière suffira-t-elle à balayer les inquiétudes ? « L'objectif est d'abord de dire stop à la casse industrielle avec la fermeture de Châteauroux Ceramics, les licenciements chez Fenwal et les incertitudes à F2R », explique Christian Wattecamps, secrétaire général FO.

Contrôler l'aide publique

Hier, le syndicat avait mobilisé ses troupes. Avec la venue de Pascal Pavageau, secrétaire confédéral FO, chargé du secteur économique. Un homme de terrain qui siège également au Conseil national de l'industrie (CNI). 
Ce dernier a pris la température de l'entreprise Sapa (ex-Hydro Alu). Avec surprise, presque : « Ce que je retiens, c'est la qualité de l'échange avec les salariés et la direction. L'entreprise subit une concurrence effrénée, notamment avec l'Espagne ; mais, fait exceptionnel, ils devraient recruter une vingtaine de personnes. » Pascal Pavageau est direct : « Il faut de l'aide publique pour l'innovation locale, qu'il faut contrôler, bien sûr. Le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) est une aberration totale. On dispatche 21 milliards d'euros par an, sans contrepartie ni contrôle. » Du privé au public, il n'y a qu'un pas. Pascal Saboureau, délégué régional, s'inquiète de la situation à la centrale pénitentiaire de Saint-Maur : « Sur un effectif de 237 personnes, il manque une quarantaine de personnes en raison des longues maladies, des détachements, des concours ; mais officiellement, c'est une baisse d'effectif de 27 personnes ». Force ouvrière dénonce tout particulièrement « la disparition de la médecine de prévention pour les personnels ». 
La réforme territoriale (loi NOTRe) inspire également Pascal Pavageau : « On passe d'une république à une fédération de treize régions. Bientôt, vous aurez un Smic de la région Centre et un autre, Bretagne ou Paca ».

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article