Retraites : les régimes complémentaires sont au bord du gouffre

Publié le par angeline351

Retraites : les régimes complémentaires sont au bord du gouffre

Cotiser pour une retraite supplémentaire est une excellente chose. Encore faut-il que le système se porte bien. Ce qui n'est pas le cas. Le déficit de l'Agirc et l'Arcco a doublé en un an.

Un déficit de 3,14 milliards d'euros

Difficile de poursuivre dans cette voie avec un tel déficit. L'an dernier, le déficit des deux caisses de retraite complémentaire, l'Agirc et l'Arcco, a doublé, pour attendre 3,14 milliards d'euros. La situation est telle que ces dernières doivent aujourd'hui puiser dans leurs réserves pour verser les pensions des cotisants. 

On estime même que l'Agirc ne pourrait plus assurer le versement de ces pensions à partir de 2018, si la situation restait inchangée. Un état de fait moins grave pour l'Arcco, qui serait à sec d'ici 2025. Pour autant, pas question de se reposer sur leurs lauriers. En effet, ce sont les pensions de pas moins de 12 millions d'allocataires qui sont en jeu.

La mesure choc de la CFDT

La Cour des Comptes a même estimé que le déficit général des retraites en France pourrait se creuser à 132 milliards d'euros en 2030, et 390 milliards d'euros en 2040.Les partenaires sociaux sont donc de nouveau appelés autour de la table pour résoudre le problème. Parmi eux, la CFDT, qui propose des mesures pour le moins expéditives. 

Laurent Berger, le secrétaire général de ce syndicat a en effet appelé à "une contribution de solidarité intergénérationnelle assumée". C'est-à-dire mettre à contribution les futurs retraités, mais également le patronat, à hauteur de 4 %. Nul doute que cette proposition va soulever des débats passionnés. Le problème n'est pas encore réglé, pourtant le temps presse.

pour les retraités qui n'arrivent pas à vivre de leur retraite  aujourd'hui,  vive la CFDT main droit du MEDEF quelle bonne mesure !!!!! 

Publié dans RETRAITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article