REFORME DU COLLEGE: TOUS EN GREVE LE 17 SEPTEMBRE 2015

Publié le par angeline351

REFORME DU COLLEGE: TOUS EN GREVE LE 17 SEPTEMBRE 2015

Communiqué relatif à la grève du 17 septembre 2015 pour l’abrogation de la réforme du collège

Cher(e) Camarade,

Le jeudi 17 septembre, treize organisations syndicales du second degré dont le SNFO des Lycées & Collèges appellent à la grève. Elles veulent réaffirmer leur rejet d’une réforme du collège qui n’apportera aucune amélioration, ni pour les élèves, ni pour les personnels.

Cette réforme du collège est principalement axée :

  • sur la casse des disciplines et leur mise en concurrence,

  • la territorialisation du collège,

  • la baisse des horaires d’enseignement disciplinaire,

  • la globalisation des horaires disciplinaires par cycle,

  • l’allongement du temps de présence des enseignants dans l’établissement…

Tu trouveras en pièce jointe, le 4 pages d’appel à cette journée, je t’invite à le lire avec attention afin de mieux comprendre les attaques portées aujourd’hui au collège et à l’enseignement égalitaire…

Tous les personnels du secondaire ont fait le constat de la dégradation de leurs conditions de travail. Ils constatent aussi l’obstination de la ministre pour imposer une réforme massivement rejetée par la grève, le 19 mai puis le 11 juin dernier…

Pour la Cgt-Force Ouvrière, l’austérité est économiquement, socialement et démocra-tiquement néfaste…

La Cgt-Force ouvrière demande le retrait du « pacte de responsabilité », de la loi Macron, du « pacte d’austérité » qui ne font que détruire la protection Sociale, restreindre l’offre de soins, anéantir massivement l’emploi et apporter la paupérisation…

Les membres du Bureau de l’Union Départementale réunis ce jour, invitent l’ensemble des camarades du secteur privé et public à venir soutenir l’action des enseignants,
le jeudi 17 septembre, en participant au rassemblement devant la Préfecture à 10h30, puis à la manifestation à Nantes.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article