Montereau-Fault-Yonne PSE à la Halle : Les salariés n'attendent plus que l'officialisation Les négociations entre les syndicats et la direction de La Halle sont arrivées à leur terme, jeudi dernier. Mais le plan PSE doit encore être validé par l’inspection du travail.

Publié le par angeline351

Montereau-Fault-YonnePSE à la Halle : Les salariés n'attendent plus que l'officialisation

Les négociations entre les syndicats et la direction de La Halle sont arrivées à leur terme, jeudi dernier. Mais le plan PSE doit encore être validé par l’inspection du travail.

Initialement fixée au 13 août, la fin des négociations entre les syndicats et la direction de La Halle avait été repoussée au 27 août, soit jeudi dernier. Mais comme nous vous l’annoncions il y a trois semaines, l’enseigne de prêt-à-porter pour enfants « Orchestra » devrait bien reprendre la suite des opérations. C’est en tout cas ce qui est annoncé par les organisations syndicales dans le cadre du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Courant août, un responsable de La Halle aurait d’ailleurs tenu une conférence téléphonique pour avertir les salariés concernés, selon nos informations.

Montereau dans les magasins transférés avec les salariés
Ainsi, le magasin de Montereau ferait partie des vingt-cinq magasins transférés avec les salariés vers les enseignes Orchestra, C&A et Beaumanoir. Dans l’optique d’un tel transfert, l’ancienneté des salariés serait maintenue. Et en contrepartie du maintien des emplois, il n’y aurait pas d’indemnités ni de mesure de reclassement.

Les informations sont encore à prendre au conditionnel, les syndicats prévenant que le projet d’accord présenté aux Organisations Syndicales reste soumis à la validation de l’inspection du travail (Direccte). Celle-ci possède encore un délai de quinze jours à trois semaines pour valider ou non le plan PSE. Les salariés de La Halle de Montereau attendent donc une annonce officielle, tout pouvant encore changer.

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article