La Halle de Seclin fermera ses portes définitivement mi-novembre

Publié le par angeline351

La Halle de Seclin fermera ses portes définitivement mi-novembre

Les affiches annonçant la liquidation totale avant fermeture ont fleuri sur la devanture du magasin de vêtements La Halle, au cœur de la zone commerciale So Green à Seclin. La boutique est victime du plan de restructuration générale de l’enseigne du groupe Vivarte : 190 points de vente sur 600 vont fermer.

On s’en doutait depuis quelques mois. Cette fois, c’est officiel. Depuis mercredi dernier, la liquidation totale du magasin La Halle s’affiche en toutes lettres sur les vitrines, dans l’allée de So Green (Seclin UNEXPO). Cinthia Diana, responsable du magasin, épaulée par quatre collaboratrices, continuera pourtant à accueillir la clientèle avec le sourire jusqu’au 14 novembre.

 

Quel avenir pour les salariées ?

Les cinq salariées ne savent pourtant pas à quel portant elles vont pouvoir se raccrocher… « Il y aura des reclassements dans les enseignes du groupe mais aussi beaucoup de personnel licencié. On devrait être informé mi-octobre », commente la responsable. Elle a déjà passé huit ans dans la boîte : elle a dirigé la boutique de Lomme, celle de Wattignies (fermée depuis) et Seclin, depuis son ouverture il y a quatre ans.

À 35 ans, la responsable espère bien que son expérience lui servira pour être reclassée. Une jeune vendeuse de 25 ans, « sans enfant », n’y compte pas trop… « En fait, il y aura un jeu de chaises musicales », rajoute Cinthia Diana.

 

Surface commerciale vide

En filigrane, comprenez que même les vendeuses d’Orchies, Lomme, Bailleul ou Béthune, dont les magasins ne fermeront pas, peuvent perdre leur emploi… Dans la métropole, les magasins de Lille (les Tanneurs), Leers, Armentières sont liquidés.

À Seclin, c’est une surface de 1 200 m2 qui va se retrouver vide. « C’est sûr que c’est une déception… Mais, au-delà des difficultés du groupe au niveau national, on souffrait beaucoup à Seclin. Tout le monde le sait, c’est une zone commerciale très difficile, à cause du trafic routier. »

De mauvais chiffres, donc, dus aux problèmes locaux (les bouchons récurrents à UNEXPO), tandis que la montée en gamme voulue au niveau national n’a pas eu le succès escompté. La marque populaire avait en effet tablé sur une clientèle différente, avec des pièces plus haut de gamme et une déclinaison de vêtements dits de « seconde ligne » venant de Kookaï (avec la marque K by Kookaï) ou Creeks.

 

Mille suppressions de postes

Un échec qui a poussé Vivarte à engager un plan de sauvegarde de l’emploi, avec plus de mille suppressions de postes et 190 fermetures de magasins, validé fin août.

Pour le centre So Green, c’est un nouveau coup dur, après le départ cet été des glaces Ruiz(le local est inoccupé). Heureusement, La Halle aux chaussures, magasin voisin de La Halle, qui appartient aussi au groupe Vivarte, n’est pas concernée par le plan social.

 

Publié dans Information

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article