Manitou : « Grève dure » à Ancenis pour les salaires

Publié le par angeline351

Manitou : « Grève dure » à Ancenis pour les salaires

Les salariés de Manitou sont en grève pour leurs rémunérations. Le 10 juillet, une « journée morte » a d’abord bloqué la production et touché toutes les usines du groupe. Depuis le 15 juillet, c’est le siège social, à Ancenis qui est bloqué par une grève. Grève qui a été reconduite ce lundi matin par plus des trois quarts des salariés engagés dans le mouvement jusqu’à mercredi.

L’entreprise française, basée en Loire-Atlantique, est spécialisée dans la conception, l’assemblage et la distribution de matériel de manutention. Le groupe compte 3300 salariés et le siège environ 1 500 salariés dont 1 100 non-cadres. Alors que le résultat 2014 de Manitou est de 30 millions d’euros contre 750 000 euros en 2013, soit 40 fois plus, les salariés demandent simplement la reconduction de l’augmentation perçue en 2013 : 1,8 %.

30 millions d’euros de résultat en 2014

C’est encore trop pour la direction qui reste bloquée sur une proposition d’augmentation de 1,4% à laquelle elle souhaite ajouter 0,4% d’augmentations individuelles. « On demande juste la même base accordée l’an passé, alors que les bénéfices ont été multipliés par quarante ! » précise Pierre-Louis Motaudon, délégué syndical central FO, majoritaire à Ancenis. « Seules une petite dizaine de machines peuvent actuellement sortir des lignes de production soit le tiers de la production habituelle » explique le délégué syndical.

Depuis plusieurs semaines, la pression montait, avec des débrayages de plus en plus fréquents. Mais l’enlisement de ces négociations salariales est loin d’avoir épuisé les salariés, qui, au contraire, sont mobilisés comme jamais dans cette entreprise.

 

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article