Incivilités dans les banques : FO Banques s’inquiète, demande et obtient une deuxième réunion de suivi en 2015

Publié le par angeline351

Incivilités dans les banques : FO Banques s’inquiète, demande et obtient une deuxième réunion de suivi en 2015

Vendredi, se déroulait la traditionnelle réunion de bilan annuel de suivi des incivilités dans les banques AFB.

Force est de constater que ces chiffres sont de nouveau en augmentation avec près de 6% d’augmentation en 2014.

Pour FO Banques ce n’est malheureusement pas une surprise car nous vivons dans une société toujours plus violente et notre profession en contact avec le public en subit les conséquences.

Mais cela ne doit pas être une fatalité !

Il est donc à noter pour 2014, 5 834 d’actes d’incivilités déclarés.

Pour FO banques, cela est trop et ne représente malheureusement que la partie « émergée » de l’iceberg !

Trop de salariés ou de directions sont encore « frileux » et n’osent pas aller jusqu’à la déclaration d’incivilité. En 2014, ces actes ont touché majoritairement des femmes (53%) et se sont déroulés en majorité en province (64%).

Il est même à déplorer 22 agressions physiques graves et 175 dépôts de plaintes.

Pour FO, les chiffres fournis nous obligent à plus d’analyse et de réflexion sur ce phénomène qui se développe et qui crée chez certains de nos salariés stress et anxiété ne permettant pas de travailler sereinement.

Il est hors de question d’attendre 2016 et le renouvellement de l’accord sans aller plus loin dans l’analyse des chiffres et des mesures à prendre.

Au-delà de la tenue d’une deuxième réunion de suivi à la rentrée, FO Banques a demandé à disposer de plus de détails dans la typologie des agences où se sont déroulées ces incivilités rappelant que nous étions très attachés à l’accord de branche, que nous avons signé, qui aujourd’hui s’applique heureusement pour protéger les salariés.

Pour FO Banques et Sociétés Financières, les salariés des banques AFB font de plus en plus l’objet d’incivilités et il est de notre ressort de les protéger et d’oeuvrer à enrayer ce phénomène dont les causes ne sont pas qu’extérieures.

Car les facteurs peuvent être multiples :

- Mécontentement contre les tarifs. -

- Manque de personnel et attente. -

- Mauvaise image des banques. -

- Incompréhension.

Pour FO Banques, le traitement des incivilités, son suivi et sa prise en compte doivent être encore améliorés et doivent faire partie de nos priorités dans une période où les salariés des banques sont très exposés.

Cela participera à restaurer de meilleures conditions de travail et de travailler avec plus de sérénité.

 

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article